fiasco


fiasco

fiasco [ fjasko ] n. m.
• v. 1822; de la loc. it. far fiasco « échouer »
1Défaillance, échec d'ordre sexuel chez l'homme.
2Échec complet et notoire. fam. bide. L'entreprise a fait fiasco. échouer. Cette pièce est un fiasco. four. Des fiascos.
⊗ CONTR. Réussite.

fiasco nom masculin (italien fare fiasco, essuyer un échec) Échec sexuel masculin. Familier. Échec complet, notoire : Leur mariage fut un vrai fiasco.fiasco (difficultés) nom masculin (italien fare fiasco, essuyer un échec) Orthographe Plur. : des fiascos. ● fiasco (expressions) nom masculin (italien fare fiasco, essuyer un échec) Faire fiasco, échouer complètement. ● fiasco (synonymes) nom masculin (italien fare fiasco, essuyer un échec) Familier. Échec complet, notoire
Synonymes :
- défaite
- four (familier)

fiasco
n. m.
d1./d Défaillance sexuelle.
d2./d Cour. échec complet.
|| Faire fiasco: échouer.

⇒FIASCO, subst. masc.
Échec total, en particulier s'il est notoire. C'est le fiasco le plus complet; être responsable d'un fiasco; s'exposer au fiasco; récolter un fiasco. La grève du 12 février fut un vaste et ridicule fiasco (L. DAUDET, Police pol., 1934, p. 62). Bien que cette soirée eût été un minable fiasco, Zaza quelques jours plus tard m'en remercia d'un ton ému (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 327).
Faire (un) fiasco. Échouer totalement. Faire un fiasco complet. Le grand-duc Constantin a fait un fiasco complet et universel. On ne lui reproche que de l'impolitesse, de la maladresse, de la rudesse, etc. (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, 1870, p. 77). Le vent tourna, M. Picquart eut beau remuer ciel et terre dans les audiences suivantes, il fit bel et bien fiasco (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 240).
Pop. Faire fiasco à qqn. Ne pas respecter un rendez-vous, faillir à sa parole. Hier je devais dîner chez M. Cloquet, mais je lui ai fait fiasco; j'ai une répétition à huit heures du soir et ça me l'aurait fait manquer (FLAUB., Corresp., 1842, p. 122).
Dans le domaine des représentations artistiques. Insuccès manifeste d'une œuvre, d'un auteur, d'un artiste auprès du public (cf. bide2, four). Il sera bien ravi si « Le Roi s'amuse » fait fiasco. C'est ainsi qu'il me paye les applaudissements frénétiques d'Othello (HUGO, Corresp., 1832, p. 514). Je suis fâché du fiasco d'Augier. Sa pièce [les Effrontés] m'avait plu à la lecture (MÉRIMÉE, Lettres Viollet-Le-Duc, 1870, p. 73).
Dans le domaine des publ. littér. Si mon livre fait fiasco, je serai encore plus fané et plus démodé dans un an (SAND, M. Sylvestre, 1866, p. 150). Avoir un succès sûr dans la main, et le remplacer par un fiasco, quel beau talent d'éditeur! « L'Homme qui rit » s'en relèvera, j'espère, mais Lacroix, point (HUGO, Corresp., 1869, p. 192).
En partic., dans le domaine des relations amoureuses. [À propos d'un homme] Échec d'ordre sexuel. N'ajoutons foi qu'avec prudence au récit de leurs prouesses [des jeunes gens]; il en est bien peu qui avouent leurs échecs [en amour], leurs fiascos, bien peu qui ne se soient parés, aux yeux de la galerie, du prestige des fausses victoires (MAURIAC, Homme, 1926, p. 43). Stendhal avait un mot rapide pour caractériser ces sortes d'accidents. Fiasco. (...) l'attente trop passionnée de l'amour pouvait le lui rendre impossible (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 206) :
Elle était adorable (...). Il n'y avait point trop de libertinage, excepté dans les yeux qui peu à peu redevinrent pleins de folie, et, si l'on veut, de passion. Je la manquai parfaitement, fiasco [it. ds le texte] complet. J'eus recours à un dédommagement, elle s'y prêta.
STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 27.
P. ext. Échec sentimental. Au temps de ses premiers succès, Mirlababi a éprouvé divers coups de foudre. Toujours des fiascos (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 221).
Prononc. et Orth. :[fjasko]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1820 « échec » (STENDHAL, Lettre à Mareste, 14 nov. ds Corresp., t. II, p. 220 d'apr. A. J. Greimas ds Fr. mod. t. 20, p. 302 : après les élections et le fiasco de Constant). Tiré de l'expr. ital. fare fiasco « essuyer un échec » d'abord en parlant d'une pièce de théâtre (dep. 1808, Pananti ds BATT.), où le sens de fiasco (fiasque) serait un calque en ital. de bouteille « erreur », utilisé par les français pour désigner les fautes de langage commises par les comédiens italiens qui se produisaient en France au XVIIIe s. (v. H. F. Rosenfeld ds Neuphilol. Mitt. t. 54, pp. 327-356; cf. aussi les expr. appiccare il fiasco a qualcuno « tromper quelqu'un » dep. av. 1388, A. Pucci ds BATT.; vestir fiaschi « achever une œuvre médiocre » dep. av. 1574, ibid.; v. FEW t. 15, 2, p. 138b). Fréq. abs. littér. : 52. Bbg. HOPE 1971, p. 445.

fiasco [fjasko] n. m.
ÉTYM. V. 1822, Stendhal; de la loc. ital. far fiasco « échouer ». — REM. Le chapitre Des fiasco fut, au dernier moment, écarté de l'éd. originale de De l'amour en 1822, et publié seulement en 1853; mais cet italianisme a certainement été répandu, dès la composition de son ouvrage, par Stendhal, qui l'emploie dans sa correspondance, son journal, etc., et auprès de ses amis, en particulier Mérimée; l'étym. officielle de far fiasco fait référence à la « bouteille » (fiasco, → Fiasque) dans un sens fig. de l'argot théâtral; chez Stendhal au moins, l'infl. de flasque est probable.
1 Défaillance, échec d'ordre sexuel.
1 Le tempérament athlétique ne trouve ce genre de malheur que par épuisement ou faiblesse corporelle, au contraire des tempéraments nerveux et mélancoliques, qui semblent créés tout exprès (…) Nous parlions ce soir de fiasco à l'état-major du général Michaud, cinq très beaux jeunes gens (…) et moi. Il s'est trouvé que, à l'exception d'un fat, qui probablement n'a pas dit vrai, nous avions tous fait fiasco la première fois avec nos maîtresses les plus célèbres (…) Mais le roi du fiasco, c'est le raisonnable et beau colonel Horse, qui a fait fiasco seulement trois mois de suite avec l'espiègle et piquante Nina Vigano, et, enfin, a été réduit à la quitter sans l'avoir jamais eue.
Stendhal, De l'amour, LX.
2 Mérimée prétendit plus tard qu'elle (G. Sand) avait, en cette scène, manqué de pudeur et tué le désir de son partenaire (…) Quoi qu'il en soit, ce fut un misérable et ridicule échec. Don Juan, comme son ami Stendhal en semblable occasion, fit un complet fiasco.
A. Maurois, Lélia, III, p. 173.
Loc. fig. (Vx). Faire fiasco à quelqu'un, lui manquer, faillir à un engagement (→ Faire faux bond).
2 (1865; faire fiasco, 1840). Cour. Echec complet et notoire. || Un lamentable fiasco. || Cette soirée, cette manifestation, cette pièce a été un fiasco. Bide (fam.), four. || L'entreprise a fait fiasco. Échouer. || Des fiascos.
3 Pas avant la fin, mon Père. Vous ne savez pas ce que c'est que le théâtre : nous risquons toujours un fiasco. — Troisième couplet !
J. Anouilh, Ornifle, I, p. 52.
CONTR. Réussite.
HOM. Voir Fiasque, rem. 1.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fiasco — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Fiasco (banda). Fiasco es la última obra de ciencia ficción escrita por el autor polaco Stanisław Lem (1921 2006) en 1986; publicada en catalán en 1988 por Laia y en castellano… …   Wikipedia Español

  • fiasco — FIÁSCO s.n. (livr.) Eşec total într o acţiune întreprinsă; insucces, nereuşită. – Din it. [far] fiasco. Trimis de LauraGellner, 10.05.2004. Sursa: DEX 98  FIÁSCO s. v. cădere, eşec, insucces, nereuşită, picare. Trimis de siveco, 21.08.2008.… …   Dicționar Român

  • fiasco — 1855, theater slang for a failure, by 1862 acquired the general sense of any dismal flop, on or off the stage. Via Fr. phrase fiare fiasco turn out a failure (19c.), from It. far fiasco suffer a complete breakdown in performance, lit. make a… …   Etymology dictionary

  • Fiasco — steht für folgende Begriffe einen amerikanischen Rapper, siehe Lupe Fiasco eine italienische Weinflasche, siehe Fiasco (Flasche) ein italienisches Volumenmaß, siehe Fiasco (Einheit) und in der Schreibweise Fiasko für Misserfolg und Reinfall,… …   Deutsch Wikipedia

  • fiasco — sustantivo masculino 1. Uso/registro: coloquial. Fracaso, sorpresa negativa que produce un hecho contrario a lo que se esperaba: Pensé que aprobaría, pero me llevé un fiasco cuando vi las notas. El proyecto ha resultado un fiasco, ya está en la… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • fiasco — (Del it. fiasco). m. Fracaso, decepción. Sus amores terminaron en completo fiasco …   Diccionario de la lengua española

  • fiasco — fiasco1 [fē as′kō] n. pl. fiascoes or fiascos [Fr < It ( far) fiasco, to fail < fiasco, bottle (< Gmc * flasko, FLASK)] a complete failure; esp., an ambitious project that ends as a ridiculous failure fiasco2 [fē äs′kō] n. pl. fiascoes… …   English World dictionary

  • Fiasco — (ital., d.i. Flasche), 1) Weinmaß in Toscana = 2,227 Litres, Ölmaß daselbst = 2,088 Litres. 2) Fiasco machen, Bankerott machen: 3) von Theaterstücken, durchfallen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • fiasco — s.m. [dal germ. flaskun ] (pl. chi ). 1. [recipiente di vetro di forma ovale, con collo lungo e rivestitura di paglia o plastica] ▶◀ ‖ damigiana. ⇑ bottiglia. ● Espressioni: fig., fam., prendere fischi per fiaschi ▶◀ cadere in errore,… …   Enciclopedia Italiana

  • fiasco — ► NOUN (pl. fiascos) ▪ a ludicrous or humiliating failure. ORIGIN Italian, bottle, flask , used in the phrase far fiasco, literally make a bottle , figuratively fail in a performance …   English terms dictionary